Skip directly to content

Le mot du directeur

Depuis près de 70 ans l’Institut Saint-Simon ARSEAA développe, à partir des secteurs éducatifs et sociaux, un pôle régional de formation professionnelle allant, aujourd’hui, de la petite enfance aux personnes âgées, en intervenant sur le champ de la prévention, de l’éducation, du handicap, de la dépendance, des inadaptations et de la lutte contre l'exclusion.

La formation tout au long de la vie et la diversification des voies d’accès à la qualification participent d’un double mouvement, d’une part d’une démarche continue de qualification professionnelle et d’autre part, de rapprochement des centres de formation, des questions et des attentes des terrains professionnels.

Il nous appartient de promouvoir chez les personnes en formation certaines dispositions comme l’ouverture et l’engagement, l’intérêt pour la culture générale professionnelle, l’aptitude à faire face à la complexité, la capacité à soutenir le respect et la considération des personnes : valeurs cardinales de tout projet et fondatrices de la citoyenneté.

Nous devons travailler la cohérence entre emploi et qualification. Cette correspondance prend son sens dans la mesure où elle se constitue sur la notion de compétences et où elle permet l’élaboration de trajectoires professionnelles. La question n’est pas d’opposer la qualification comme une alternative à la compétence, mais d’adapter les métiers à l’évolution de nouveaux besoins en engageant un réel travail d’évaluation de ceux-ci au regard de l’évolution des organisations.

Les cinq axes de progrès de notre projet nous permettent, à partir du diplôme et de la certification, de favoriser le renforcement qualitatif de la formation.

Cohésion sociale et travail social

La formation vient créer et soutenir les compétences professionnelles. En conséquence, il faut être en mesure de débattre de la formation comme d’un outil stratégique au service des populations. Dans le cadre des nouvelles compétences partagées, en matière de formations sociales, entre les Régions et l’Etat, nous proposons un dispositif de formation qui met en œuvre, à partir des projets pédagogiques, ouverts à différents courants de pensée, des formations professionalisantes initiales, continues et supérieures, (du niveau V et infra au niveau I) concernant le champ de l’intervention sociale et visant "la promotion de la cohésion sociale et du développement social".

La formation tout au long de la vie

Nous développons, au niveau régional, des actions de formation qui sont de nature à garantir à nos autorités de contrôle, aux commanditaires, partenaires et apprenants, de participer à une amélioration continue de la qualité et de concourir aux processus généraux d’éducation et de formation tout au long de la vie. 

L’innovation pédagogique

Nous agissons de manière résolue auprès de l’État, du Conseil Régional, des Départements, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, ainsi que des secteurs d’activité et des partenaires sociaux concernés, pour conforter non seulement les formations sociales mais aussi l’assise et la légitimité de l’Institut Saint-Simon ARSEAA et développer la diffusion et la valorisation d’initiatives pertinentes et significatives en matière de pédagogie ou d’ingénierie de la formation.

Le développement territorial des formations 

L’organisation en sites délocalisés, Toulouse, Albi-Rodez, Tarbes, permet de rester au plus près des réalités des terrains professionnels, en prise avec les environnements économiques et sociaux, afin de favoriser des partenariats et conventionnements avec des professionnels et des institutions dans le cadre des formations.

L’ouverture sur l’Europe et l’international 

Pour s’associer à ces objectifs, nous nous sommes engagés dans une nouvelle organisation des formations supérieures de niveau III, avec semestrialisation, mise en ECTS et remise du supplément au diplôme, sur la base de 180 ECTS pour toutes les formations de ce niveau.

Par ailleurs, l’Institut Saint-Simon est éligible au programme européen Erasmus et adhérent de la charte ERASMUS. 

 

Pour l’équipe de l’Institut Saint-Simon,  

Philippe Heim

Directeur